10 avril 2008

神戸 (Kobe) : à visiter ? mmmh... à habiter !

Kobe_carteKobe_Port_Night

- Vous préférez la montagne ou la mer ?
- Les deux !
- Habitez alors à Kobe !
- Kobe ?
- Oui, ça veut dire la porte de dieu (ko = dieu ; be = porte). Cette porte s'est ouverte récemment, en 1863. Après 3 siècles de fermeture du pays, ce petit port de pêche eut un sort particulier puisqu'il lui fut permis de créer une école navale, de s'ouvrir au monde extérieur et d'y accueillir des étrangers... seulement 2 autres villes connurent le même destin : Nagasaki (au sud, sur l'île de Kyushu) et Yokohama (au nord, proche de Tokyo). Depuis, Kobe est devenu l'un des plus importants ports de commerce du pays.

Kobe_earthquake- Kobe est une ville super moderne ! dis-je à une étudiante.
- C'est normal ! Elle a été reconstruite en 1995.
L'étudiante sourit en me voyant fouiller dans ma mémoire ce qui apparaît être un fait notoire... Elle sait que je viens de débarquer au Japon et que c'est mon 1er jour à l'école de Sannomiya, à Kobe.
- Ja, bon, en janvier 1995, nous avons eu un tremblement de terre. Presque toute la ville a brûlé. J'habitais alors à Kitano, au 16e étage d’un building. Je dormais quand, vers 6h, tout s'est mis à trembler, à craquer puis à brûler. Les vitres ont volé en éclats et mon piano... crac ! en quelques secondes... c'était de la bouillie. Contrairement à mes voisins, j'ai eu de la chance de m'en sortir...

C'est la vie, conclut-elle comme pour s'excuser de me parler de choses graves. S'excuser ? mais pourquoi ? c'est un traumatisme pour elle et elle accepte quand même de m'en parler. Avec retenue en plus ! Un prof m'explique après la leçon qu'elle s'est excusée au cas où elle m'aurait indisposée en parlant de choses trop violentes. Ne pas gêner l'autre... surtout un Sensei, un professeur... c'est important, me dit-on. Pfou ! pour un 1er cours, que d'émotions !

Ce tremblement de terre, le plus violent depuis celui de Tokyo en 1923, a fait plus de 6 000 morts et a surpris le pays car Kobe, contrairement à Tokyo, était réputé pour être une zone sûre. Durant mes 2 années de boulot à l'école de Sannomiya, mes étudiants m'ont souvent reparlé de cet événement terrible. Beaucoup d'événements annuels ont lieu à la mémoire des victimes comme les Luminarie de Noël (voir article sur Noël).

J'avoue que même sur place, j'ai eu dû mal à imaginer ce qui a pu se passer... jusqu'à ce que je sente un jour des secousses... au 19e etage d'un grand building. Eh ?! On dirait que le building flotte sur la mer ! Ou que je marche sur un matelas pneumatique... euh... euh... ah ! c'est fini. Pfou ! quelques secondes, ça suffit.

Awaji_bridgesans_titre2

- Quel est ce pont immense et qui semble pourtant si léger ? Même d'Osaka, je peux le voir !
- C'est le pont d'Akashi, m'explique Takashi, un étudiant. Depuis 98, il relie Kobe à l'île d'Awaji.
- Il fait trois cent... non... trois neuf... non... ah, les chiffres !!! musukashii ! c'est difficile ! il fait... 3911 mètres ! Yatta ! ça y est, c'est dit ! s'exclame Yoko. C'est le pont le plus long du monde.
- Et vous pouvez être sûr de sa solidité ! Lors du tremblement de terre de 95, le port a été complètement détuit... mais le pont, lui, a tenu bon ! L'espace entre ses deux tours s'est seulement agrandi d'un mètre.

Oshogatsu_2007_058kobe_airport

Port-Island

Oshogatsu_2007_062 800px_Kobe_port_island02s3200

Nouvel aéroport de Kobe

Kobe_Motomachijap_538Kobe_city


Motomachi, le centre-ville

Quartier chinois, un des 3 populaires au Japon, plus petit que celui de Yokohama et de Nagasaki.

Kobe_biennale1Kobe_biennale_2

Biennale de Kobe

Kobe_1Kobe___mars_08___4Kobe___mars_08___3

Concert de violon et de piano à Motomachi

Kobe___mars_08___7Kobe

Isakaya avec la famille de Mme Hisano

Kobe___mars_08___8___obakeobake_hokusai2Kobe___mars_08___12___bistrot_de_Paris___Kitano

Obake ! Fantôme !

Kobe___mars_08___15Kobe___mars_08___18___patron_du_bistrot__alg_rien_du_11_arkobe_2

 

Kobe___mars_08___20___je_vous_tire_ma_r_v_rence Kobe___mars_08___22

Quartier de Kitano, quartier européen du XIXe s.

Au Café de Paris, on prend un petit dessert... en écoutant une chanson de Carla Bruni, bien connue au Japon. Et qui dit Carla Bruni, dit... Sarkozy qui fait bien parler de lui ! On rencontre le propriétaire du café, qui revient de la soirée de la francophonie organisée par l'ambassade. 

Cet Algérois chaleureux, après avoir vécu à Paris puis à Londres, habite à Kobe depuis 18 ans. "Tu vois, des centaines de touristes traversent cette rue principale chaque jour et sont prêts payer un bon petit repas français... alors j'ai mis mon lunch menu à 3 000 yens au lieu de 1 500 yens (env. 9 euros), prix habituel pour un déjeuner... et ça marche ! on fait salle pleine à midi et le café est réservé presque tous les week-ends pour des mariages."

 

Posté par cassican à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 神戸 (Kobe) : à visiter ? mmmh... à habiter !

Nouveau commentaire